Taketomi

Comme je le disais dans l’article précédent sur Ishigaki, l’île de Taketomi (竹富島) est un peu à part, en ce que son attrait principal ne réside pas dans ses plages ou ses fonds marins, mais dans son village à l’architecture traditionnelle, parfaitement conservé.

Tout comme à Ishigaki, je n’ai rien fait ni vu de spécial à part flâner et prendre quelques photos (pas beaucoup à cause du temps couvert qui rendait l’exercice difficile).

Il y a tout de même des plages, assez fréquentées :

Et tout ce qu’on trouve d’ordinaire à Okinawa, c’est-à-dire l’eau turquoise (qui rend mieux avec le soleil) :

… les fleurs :

… et les shiisa, sortes de créatures protectrices mi-chiens mi-lions qu’on trouve, généralement par deux, à l’entrée des maisons (ainsi qu’en tête de cet article, mais en voici un autre) :

Accès

L’accès à Taketomi se fait presque exclusivement en ferry depuis Ishigaki. Les deux compagnies Yaeyama Kanko (八重山観光) et Anei Kanko (安栄観光) collaborent étroitement sur ce trajet, et l’on peut emprunter indifféremment les bateaux de l’une ou l’autre, quelle que soit celle où l’on a acheté son billet. L’aller simple coûte 690 yens, et l’aller-retour 1330 yens. Il y dix-huit ferries par jour dans chaque direction, et la traversée dure entre 10 et 15 minutes.

Pour se déplacer sur l’île, on utilise principalement le vélo (qu’on peut évidemment louer), ou ses jambes. Il n’y a aucun service de location de voitures afin de limiter la circulation sur l’île, mais il y a quelques bus et un (1) taxi. (La plupart des hôtels peuvent faire la navette depuis le port.)

Adresses

J’ai logé au minshuku Kohamaso (小浜荘, Taketomi 316, taketomijima-kohamasou.com), la similarité avec le nom de celui d’Ishigaki est totalement fortuite. 3800 yens par nuit et par personne, 5800 avec le petit-déjeuner et le dîner. Le wifi et le transport depuis le port sont gratuits, mais pas la climatisation.

À noter que la ville de Taketomi (竹富町) en tant qu’entité administrative comprend non seulement l’île de Taketomi, mais aussi presque tout le reste des îles Yaeyama, sauf Ishigaki et Yonaguni (qui sont chacune leur propre ville). Donc si vous voyez une adresse avec 竹富 dedans, ce n’est forcément sur l’île de Taketomi qu’il faut vous rendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *